Votre recherche


21FI Images du saint suaire

Sommaire Déplier tout

Cote 21FI1-21FI49 1612-1893

 

Description physique :
Importance matérielle : 49 pièces

Biographie ou Histoire
Le linceul du Christ, dit aussi saint suaire de Besançon, copie probable du suaire de Turin, apparaît dans les textes en 1523. La première représentation avérée du saint suaire de Besançon est exécutée, sur l'ordre du chapitre, par Étienne Gallet, pour le roi d'Espagne Philippe II. Les reproductions, dont les premières sont d'abord destinées aux princes et aux puissants, vont ensuite se diffuser dans la société. Très rapidement, la dévotion au saint suaire est telle qu'elle se reporte sur ces reproductions, au point qu'elles font l'objet d'une ostension publique à la place de la relique. Cette situation conduit le chapitre de Besançon à prendre des mesures pour réglementer la production des «fac-similés» du saint suaire, qui perdure jusqu'à la fin du XIX
e
siècle.
Objet d'une dévotion populaire au-delà de sa disparition, en 1794, le saint suaire fait partie de l'iconographie religieuse. Ses reproductions sont aujourd'hui conservées dans des collections publiques et privées.

Histoire de la conservation
Jusqu'en 2011, ces documents étaient répartis entre les sous-séries 1FI et 2FI selon leur format. Dorénavant, pour plus de cohérence, ils sont regroupés sous une référence unique qui leur est propre: 21FI. Ce travail a été réalisé en mai 2010 par Émeline Janel, stagiaire.

Modalités d'entrée
Ces documents sont entrés par don ou par achat au fil du temps.

Présentation du contenu
Cette collection est constituée d'une cinquantaine de pièces qui témoignent de la variété des techniques et des supports utilisés par les artistes, essentiellement des graveurs: estampes sur papier pour les plus sobres, estampes sur tissu dont certaines sont rehaussées de broderie pour les plus ostentatoires, toile peinte pour les plus classiques. Les formats sont également hétérogènes et témoignent de l'usage qui pouvait être fait de ces images pieuses (vignette à découper, tableau à accrocher). Au travers de cette collection peut ainsi être appréhendée, dans sa dimension historique, la dévotion populaire dont furent l'objet ces représentations.

Mode de classement
Cette collection est classée par type iconographique des représentations du saint suaire.

Les représentations du saint suaire retrouvées et décrites après la cotation des premières pièces apparaissent à la place qui est logiquement la leur dans ce plan de classement.

L'inventaire disponible est donc un répertoire méthodique, qui présente les documents par typologie et non pas selon leur ordre numérique.

Documents séparés
La cathédrale Saint-Jean de Besançon et le Musée comtois conservent d'autres représentations du saint suaire. On en trouve également dans le fonds de l'archiviste Jules Gauthier conservé aux Archives du Doubs (cote 5 J 23).

Bibliographie
Gauthier, Jules, «Notes sur l'iconographie du saint suaire»,
Mémoires de l'Académie de Besançon
, 1883, p. 288-327.
Nicolotti, Andrea,
Le Saint Suaire de Besançon et le chevalier de la Roche
, 2015.

Notes
Cet inventaire est moissonné selon le protocole OAI-PMH par les Archives de France pour le portail francearchives.fr


Lien permanent : http://recherche-archives.doubs.fr/ark:/25993/a011307347275AxBtmj