Votre recherche


État des fonds

G Clergé séculier (avant 1790)

    avant 1790

    Origine
    Archives d'Ancien Régime du clergé séculier (celui qui vit « dans le siècle » par opposition au clergé dit régulier qui est soumis à la règle d'un ordre monastique).

    Biographie ou Histoire
    Sous l'Ancien Régime, le ressort du diocèse de Besançon couvrait une grande partie du comté de Bourgogne ainsi que le comté de Montbéliard. Lui échappaient cependant, à l'extrême sud, la Terre de Saint-Claude et, à l'extrême nord, l'actuel canton de Champlitte, ainsi que quelques paroisses des cantons d'Autrey, Dampierre-sur-Salon et Vitrey. En revanche, son territoire débordait en Bourgogne (vicomté d'Auxonne), en Suisse (région de Porrentruy) et, pour un très petit nombre de villages, en Champagne, Lorraine et Alsace. En 1790, le diocèse de Besançon est remplacé par trois diocèses correspondant aux trois départements créés dans les limites de la province de la Franche-Comté, le Doubs, le Jura et la Haute-Saône. Il est restauré en 1801 avec un ressort modifié.

    Histoire de la conservation
    L'entrée des archives du clergé séculier aux Archives départementales du Doubs a commencé sous la Révolution française. En effet, les archives ecclésiastiques d'Ancien Régime sont devenues propriété de l'État par la loi du 5 janvier 1790, qui ordonnait de ce fait leur versement dans des dépôts publics. Les Archives départementales, créées en l'an V (1796), devinrent tout naturellement leur lieu de conservation. Entre temps, elles avaient été amputées d'une partie de leur contenu, jeté au feu en 1793 par les révolutionnaires : ainsi partirent en fumée les neuf dixièmes des archives de l'archevêché et du chapitre, notamment l'ensemble des registres de la chambre épiscopale (excepté ceux de 1648 et 1650).

    En 1905, lors de la séparation des Églises et de l'État, cinquante-deux articles qui étaient jusque là restés au chapitre, sont venus compléter les archives séquestrées à la Révolution.

    Depuis, la série G s'est enrichie d'un grand nombre de documents, pour la plupart des archives paroissiales qui sont parvenues aux Archives départementales par diverses voies : elles ont pu être remises par des maires ou des curés à la fermeture de presbytères, parfois encore, par des personnes privées chez lesquelles elles ont transité ; actuellement, ce sont principalement les Archives diocésaines de Besançon avec lesquelles les Archives départementales du Doubs entretiennent une collaboration fructueuse depuis quelques années, qui sont à la source des nouvelles entrées en série G.

    Les archives du clergé séculier séquestrées durant la Révolution ont été classées au début du XX
    e
    siècle par Jules Gauthier qui en a réalisé un inventaire sommaire en deux volumes, imprimés en 1900 et 1903 (cotes G1 à G2381). À noter : le deuxième volume, qui a été publié à titre posthume par Maurice Pigallet, donne, en introduction, les anciens pouillés du diocèse de Besançon du XIV
    e
    au XVI
    e
    siècle ; chacun des deux tomes comporte un supplément en fin de volume (cotes en bis).

    Les archives rentrées aux Archives départementales en 1905, au moment de la séparation des Églises et de l'État, ont fait l'objet d'un répertoire numérique établi par Maurice Pigallet et intitulé « G supplément ». Les articles de ce répertoire sont cotés GSUP 1 à 52.

    Les archives arrivées depuis 1905 complètent l'inventaire de Jules Gauthier dans un répertoire intitulé « Supplément à la série G » (cotes G2383 à G2569). Ce répertoire s'enrichit régulièrement de nouveaux ajouts.

    Présentation du contenu
    Par l'étendue du ressort du diocèse de Besançon et par son ancienneté, les archives du clergé séculier comtois constituent une source particulièrement importante pour l'histoire de la province.
    Malgré les pertes regrettables subies en 1793, la série G reste d'une grande richesse, couvrant une période très vaste, du X
    e
    siècle à la Révolution française.On y trouve notamment le plus ancien documentconservé aux Archives départementales du Doubs : il s'agit d'un acte par lequel Gerfroi, archevêque de Besançon, échange des terres contre l'église de Reugney en 944 (GSUP 29). L'intérêt de la série G ne se limite pas à l'histoire religieuse mais touche d'autres domaines de l'histoire, tels la politique, l'économie, la sociologie et l'histoire de l'art.
    La série G est composée des parties suivantes :
    • Archevêché de Besançon (1090-1790)
    • Chapitre métropolitain de Besançon (944-1793) ; à noter : la collection des registres de délibérations du chapitre de 1412 à 1790, et les nombreuses références à l'hôpital Sainte-Brigitte qui dépendait de la grande chantrerie du chapitre.
    • Officialité de Besançon (1106-1790)
    • Séminaire de Besançon (1574-1791), avec également le chapitre Notre-Dame de Beaupré, réuni au séminaire en 1709 (1289-1785), le prieuré Notre-Dame de Bellefontaine, réuni au séminaire en 1718 (1139-1790), le prieuré de Fay, réuni au séminaire en 1787 (1249-1790).
    • Missionnaires de Beaupré (1421-1790)
    • Chapitre de Sainte-Madeleine de Besançon (1073-1790)
    • Chapitre de Saint-Maimboeuf de Montbéliard (1150-1791)
    • Chapitre de Notre-Dame de Saint-Hippolyte (1303-1789)
    • Chapitre de Notre-Dame d'Arbois (1383-1655)
    • Chapitre de Belfort (1342-1767)
    • Chapitre de Notre-Dame de Dole (1304-1783)
    • Chapitre de Saint-Antoine de Nozeroy (1682-1685)
    • Chapitres de Poligny, Salins, Vesoul (1643-1690)
    • Églises paroissiales et familiarités : de Baume-les-Dames (1340-1788), de Saint-Jean-Baptiste de Besançon (1392-1793), de Saint-Maurice de Besançon (1312-1791), de Saint-Pierre de Besançon (1256-1793), de diverses églises de Besançon (1368-1780), de Mouthier-Hautepierre (1574-1787), d'Ornans (1321-1797), des églises de Pontarlier (1390-1794), de Quingey (1432-1791), de Vuillafans (1400-1787)
    • Bénéfices séculiers, cures et chapelles (1270-1792)
     

    Documents en relation
    Les archives ecclésiastiques du clergé séculier postérieures au concordat de 1801 sont à rechercher aux Archives diocésaines. Pour compléter votre recherche, consultez leur site internet

    Bibliographie
    Thèrèse BUREL,
    Le chapitre métropolitain de Besançon de 1253 à 1545
    , thèse de l'Ecole des chartes, 1954 (non disponible aux Archives départementales).


    Lien permanent : http://recherche-archives.doubs.fr/ark:/25993/a0113073472862CCJTB
  • Inventaire sommaire
  • Supplément
  • Archevêché de Besançon
  • Plans numérisés